Un Mariage sous le second Empire - Clothilde Martory - Le Mariage de Juliette - Le Mari de Charlotte - La Fille de la Comédienne - L'Auberge du Monde - Les Batailles du Mariage - Cara - Sans Famille.  


14. UN MARIAGE SOUS LE SECOND Empire

- Un Mariage sous le Second Empire, Le Siècle, du 4/6 au 12/9/1872.


14. LA BELLE MADAME DONIS

- La Belle Madame Donis. 2 vol. Chez Michel Lévy frères, 1873.

La fable : Un jeune noble, aux mœurs dissolues, Ste Austreberthe a décidé de se ranger et d'épouser un beau parti. On lui signale Melle Donis, fille d'un riche négociant de Bordeaux. Il prend le train pour la Gironde et demande au préfet, M.de Cheylus, de l'appuyer auprès de M. Donis. Cependant Melle Marthe Donis est amoureuse d'un jeune homme M. P. Heyrem. Tous les moyens sont bons alors à Ste Austreberthe pour mener à bien son projet : il fait chanter M. de Mériolles, l'amant de Mme Donis ; il s'attire les bonnes grâces de M. Donis. 

L'argument : Discours sur le mariage ; dénonciation de la corruption des préfets et de la noblesse dissolue.

Le cadre géographique : Paris et la Gironde.

 

GENÈSE DU ROMAN


16.  17. le mariage de juliette

- Une belle-mère, Le Siècle, du 29/5 au 23/9/1873.

- Le Mariage de Juliette & Une belle-mère. Chez Michel Lévy frères, 1874.

La fable : Une belle-mère possessive, Madame Daliphare, étouffe sa belle-fille, Juliette, accapare son mari et son enfant. Quand le couple est brisé, elle s'ingénie à faire prendre en adultère la jeune femme, afin de conserver pour elle seule, les deux êtres qu'elle s'est appropriés. Dès lors survient le drame : l'époux, Adolphe, tue Juliette et son amant. Acquitté, il se sépare à jamais de sa mère, emmenant avec lui son fils Félix.

L'argument : Etude de caractère, celui de la mère possessive, comme dans "Mère". Considérations sur l'amour, le mariage, la famille. Le mariage apparaît comme un carcan dans lequel on peut étouffer. L'adultère apparaît acceptable lorsque l'amour dans le mariage est impossible. Dans ce roman, même les personnages secondaires sont soigneusement élaborés, l'exemple en est du vieux beau Monsieur Decloizeaux dont le portrait ne manque pas de vérité.

Le cadre géographique : Bordeaux

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE "UNE BELLE-MÈRE"

LECTURE "LE MARIAGE  DE JULIETTE"

 


19.  20. la fille de la comédienne

- L’Héritage d’Arthur, Le Siècle, du 29/5 au 5/11/1874.

- La Fille de la comédienne & L’Héritage d’Arthur. 2 vol. Chez Michel Lévy frères, 1875.

 

La fable : Clémence Beaujonnier veut s'approprier l'héritage d'Arthur, propriétaire du château de Rudemont ; pour ce faire, elle enferme au couvent de Ste Rutilie, Denise, fille naturelle d'Arthur et héritière présumée. Elle lègue au couvent la part d'héritage qui revient à Denise, espérant pouvoir négocier ultérieurement. Louis Mérault, le neveu d'Arthur, amoureux de Denise, essaye d'écarter l'intrigante, mais en vain. Clémence Beaujonnier est finalement dupée : l'abbé Guillemites, doyen d'Hannebault, refuse de lui restituer le legs. Elle ne reste cependant pas longtemps dans la misère car elle épouse le général Poirier, avec l'espoir de se faire une place dans la société.

L'argument : Portrait d'une intrigante ; comment elle peut user des circonstances politiques et détruire la famille.

Le cadre géographique : Condé.

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE "LA FILLE DE LA COMÉDIENNE"


25.  27. LES BATAILLES DU MARIAGE

- Les Batailles du mariage, Le Siècle, du 10/10/1876 au 1/6/1877 (161 feuilletons).

- Les Batailles du mariage : Un Bon jeune homme. Comte du pape.
  Marié par les prêtres. 3 vol. Chez E. Dentu, 1877.

 

La fable : Mme Prétavoine intrigue afin de marier son fils Aurélien, à une jeune noble : Bérengère de la Roche-Odon. La jeune fille est élevée par son grand-père réduit à rembourser les dettes de son fils, jadis marié à une femme du demi-monde, la Comtesse Sobolewska, qui l'a poussé à la ruine. Mme Prétavoine se débarrasse de la maîtresse d'Aurélien, enceinte, qui est sauvée du suicide par le capitaine Gardilane. Ce dernier aime Bérengère et est aimé d'elle. A la fin du roman, Mme Prétavoine renonce provisoirement au mariage projeté et part à Rome, avec son fils, pour tenter de le faire anoblir par le pape.

L'argument : Etude de caractère : la mère possessive.

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE "UN BON JEUNE HOMME"

LECTURE "COMTE DU PAPE"

LECTURE "MARIÉ PAR LES PRÊTRES"

15. clotilde martory

- Clotilde Martory, L’Opinion Nationale, 1872.

- Chez Michel Lévy frères, 1873.

 

La fable : Un jeune noble, de St Nérée, rentre en France après la campagne d'Algérie. Séduit par la beauté de Clotilde, rencontrée par hasard, il a pour projet de l'épouser. Cependant il doit se rendre à Paris, au chevet de son père mourant. Il arrive dans la capitale au moment du coup d'état et vit les événements dans toute leur acuité. Malgré sa réprobation du nouveau régime, il part en mission pour acquérir quelque gloire avant d'épouser celle qu'il aime. Mais pendant ce temps, elle en épouse un autre : Solignac, partisan de l'Empire. St Nérée devient alors son amant ; ensemble ils ont un enfant. À la mort de Solignac, il croit épouser Clotilde, mais elle l'envoie au Mexique afin qu'il y fasse fortune et, pendant son absence, en épouse un autre.

L'argument : Critique du coup d'état et du régime de Napoléon III. Dénonciation des passions qu'un tel régime débride : ambition et cupidité. Mise en valeur de sa capacité à détruire les liens d'affection et d'amour.

Le cadre géographique : Essentiellement Paris.

__________ 

Réédité en 2012 aux ÉDITIONS ENCRAGE 

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE


18. le mari de charlotte

- Le Mari de Charlotte, Le Bien public, 1873.

- Idem. Chez Michel Lévy frères, 1874.

 

La fable : Charlotte doit, depuis toujours, épouser Georges, son cousin ; mais sa mère, instigatrice du mariage, meurt, et le père, M. de La Héraudière, juge Georges incapable de rendre sa fille heureuse étant donné son tempérament ambitieux. Il lui choisit pour mari Emmanuel Narbanton, un ami de Georges qu'il juge plus sage. Le père meurt. Le mariage est d'abord heureux, puis survient le drame : Georges, utilisant la loi de 1838, fait interner Emmanuel, séduit sa femme ; de leur union naît un enfant. La guerre de 1870 survient : Georges, compromis dans le régime impérial, doit s'enfuir ; Emmanuel meurt en héros pendant les combats.

L'argument : Mise en cause de la loi sur l'internement, comme dans "Un Beau-Frère" et "Mère". Considérations sur l'amour et le mariage : une femme renonce-t-elle vraiment à son premier amour ? Passion amoureuse et jalousie sont les ennemies du mariage.

Le cadre géographique : La Bretagne , Paris.

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE


21. 24. l'AUBERGE DU MONDE

- L’Auberge du monde, Le Siècle, du 1/6/1875 au 21/1/1876 (155 f.).

- L’Auberge du monde : Le Colonel Chamberlain.
  La Marquise de Lucillière. 2  vol. Chez E. Dentu (Paris), 1875.

- L’Auberge du monde : Ida et Carmélita. Thérèse. 2 vol. Chez E. Dentu, 1876.

 

 

La fable : Le jeune colonel Chamberlain, richissime Américain découvre l'Ancien Monde et ses turpitudes : les roueries engendrées par l'arrivisme. Il est successivement victime du prince Mazzazoli et du baron Lazarus qui veulent lui faire épouser leur fille par intérêt. Il est victime de la Marquise de Lucillière qui veut lui soutirer de l'argent, ainsi que d'Anatole, son cousin, qui cherche à le faire assassiner pour hériter de sa fortune. Il découvre finalement l'amour en la personne de sa cousine Thérèse pauvre, belle, tendre et probe.

L'argument : Dénonciation de l'arrivisme et du règne de l'argent.

Le cadre géographique : Essentiellement Paris ; accessoirement la Suisse.

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE "L'AUBERGE DU MONDE"

LECTURE "LE COLONEL CHAMBERLAIN"

LECTURE "LA MARQUISE DE LUCILLIÈRE"

LECTURE "IDA ET CARMELITA"

LECTURE "THÉRÈSE" 


28. CARA

- Cara, Le Temps, du 4/1 au 7/4/1878.

- Idem. Chez E. Dentu, 1878.

 

  

 

 

 

Résumé en cours de rédaction

 

 

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE



29. SANS FAMILLE

- Sans famille, Le Siècle, du 4/12/1877 au 19/4/1878 (97 feuil.).

- Idem. 2 vol. Chez E. Dentu, 1878.

La fable : Le jeune Rémi est arraché à sa mère adoptive, Mère Barberin par un accident qui empêche désormais Père Barberin, maçon creusois de gagner sa vie. L'enfant est loué à un montreur d'animaux savants, Vitalis, qui l'emmène sur les routes de France. En sa compagnie, il acquiert, résistance physique, connaissances et sens des responsabilités.

Cependant, le relatif équilibre ne dure pas. La petite troupe est décimée. Vitalis meurt à Paris. Rémi est recueilli par la famille Acquin, dont le père,veuf, est un humble jardinier. Ce dernier se voit bientôt ruiné par une averse de grêle qui détruit sa production. Il est emprisonné pour dettes. Les enfants sont dispersés auprès des membres de la famille élargie.

Rémi, à nouveau seul, promet au père Acquin de servir de lien entre les enfants. Il portera les nouvelles de l'un à l'autre de façon à ce que la famille demeure soudée. Ses premiers pas l'emmènent vers Alexis, recueilli par son oncle, mineur. En chemin il retrouve Mattia, un jeune garçon dont il a fait la connaissance lors de son passage chez Garofoli, un cruel padrone. Les deux amis décident de s'associer et cheminent, devenus chanteurs ambulants.

Dans les Cévennes, Rémi, devenu rouleur, est victime d'une inondation dans la mine. Après plusieurs jours de souffrance, il est sauvé grâce à l'obstination de l'ingénieur qui propose de le recueillir. Rémi décline l'offre: il préfère poursuivre sa route, afin de tenir l'engagement pris auprès du père Acquin.

Revenu auprès de Mère Barberin, il apprend la richesse de ses origines. Il se rend à Londres où il espère percer le secret de sa naissance. Abusé par James Milligan, l'oncle paternel, qui, en fait, l'a fait enlever à la naissance pour s'emparer de sa fortune, il se croit le fils des Driscoll, une famille de voleurs en compagnie desquels, il participe à un cambriolage. Il est heureusement sauvé par un ami saltimbanque alerté par Mattia qui a découvert la supercherie.

Rémi retrouve finalement sa mère, Mme Milligan et son frère, qu'il avait rencontrés sur une péniche alors qu'il était seul, pendant l'emprisonnement de Vitalis, dans le sud de la France. Il s'installe avec eux dans le manoir de ses ancêtres et épouse Lise, la fille cadette du père Acquin. Il fait venir Mère Barberin et permet à Mattia de devenir le musicien talentueux qu'il promettait d'être.

L'argument : Roman à destination des enfants. Le romancier y mêle aventure et étude sociale.

Le cadre géographique : La France, l'Angleterre et la Suisse (voir itinéraire détaillé dans le chapitre Sans Famille).

 

GENÈSE DU ROMAN

LECTURE